Coran

Sourate 46 «Al Ahqaf», Verset 15

Verset 15 de la Sourate Al Ahqaf (46:15) avec texte arabe, transcription et traduction.

وَوَصَّيۡنَا ٱلۡإِنسَٰنَ بِوَٰلِدَيۡهِ إِحۡسَٰنًاۖ حَمَلَتۡهُ أُمُّهُۥ كُرۡهٗا وَوَضَعَتۡهُ كُرۡهٗاۖ وَحَمۡلُهُۥ وَفِصَٰلُهُۥ ثَلَٰثُونَ شَهۡرًاۚ حَتَّىٰٓ إِذَا بَلَغَ أَشُدَّهُۥ وَبَلَغَ أَرۡبَعِينَ سَنَةٗ قَالَ رَبِّ أَوۡزِعۡنِيٓ أَنۡ أَشۡكُرَ نِعۡمَتَكَ ٱلَّتِيٓ أَنۡعَمۡتَ عَلَيَّ وَعَلَىٰ وَٰلِدَيَّ وَأَنۡ أَعۡمَلَ صَٰلِحٗا تَرۡضَىٰهُ وَأَصۡلِحۡ لِي فِي ذُرِّيَّتِيٓۖ إِنِّي تُبۡتُ إِلَيۡكَ وَإِنِّي مِنَ ٱلۡمُسۡلِمِينَ ١٥
Wa Waşşaynā Al-'Insāna Biwālidayhi 'Iĥsānāan  ۖ  Ĥamalat/hu 'Ummuhu Kurhāan Wa Wađa`at/hu Kurhāan  ۖ  Wa Ĥamluhu Wa Fişāluhu Thalāthūna Shahrāan  ۚ  Ĥattá 'Idhā Balagha 'Ashuddahu Wa Balagha 'Arba`īna Sanatan Qāla Rabbi 'Awzi`nī 'An 'Ashkura Ni`mataka Allatī 'An`amta `Alayya Wa `Alá Wa A-Dayya Wa 'An 'A`mala Şāliĥāan Tarđāhu Wa 'Aşliĥ Lī Fī Dhurrīyatī  ۖ  'Innī Tubtu 'Ilayka Wa 'Innī Mina Al-Muslimīna

Montada Islamic Foundation

Nous avons recommandé à l’homme la bienfaisance envers ses deux parents. Sa mère l’a porté dans la douleur et l’a enfanté dans la douleur. Sa gestation et son sevrage durent trente mois et, quand il parvient à la force de l’âge et atteint quarante ans, il dit : « Seigneur ! Accorde-moi d’être reconnaissant pour les faveurs dont Tu m’as gratifié ainsi que mes deux parents, et de faire œuvre de bien comme Tu l’agrées. Fais que ma descendance soit bonne et vertueuse, je reviens à Toi, repentant, et je suis du nombre des Soumis. »

French Translation(Muhammad Hamidullah)

Et Nous avons enjoint à l’homme de la bonté envers ses père et mère: sa mère l’a péniblement porté et en a péniblement accouché ; et sa gestation et sevrage durant trente mois ; puis quand il atteint ses pleines forces et atteint quarante ans, il dit : "Ô Seigneur ! Inspire-moi pour que je rende grâce au bienfait dont Tu m’as comblé ainsi qu’à mes père et mère, et pour que je fasse une bonne œuvre que Tu agrées. Et fais, pour moi, que ma postérité soit de moralité saine, Je me repens à Toi et je suis du nombre des Soumis."