Coran

Sourate 2 «Al Baqarah», Verset 249

Verset 249 de la Sourate Al Baqara (2:249) avec texte arabe, transcription et traduction.

فَلَمَّا فَصَلَ طَالُوتُ بِٱلۡجُنُودِ قَالَ إِنَّ ٱللَّهَ مُبۡتَلِيكُم بِنَهَرٖ فَمَن شَرِبَ مِنۡهُ فَلَيۡسَ مِنِّي وَمَن لَّمۡ يَطۡعَمۡهُ فَإِنَّهُۥ مِنِّيٓ إِلَّا مَنِ ٱغۡتَرَفَ غُرۡفَةَۢ بِيَدِهِۦۚ فَشَرِبُواْ مِنۡهُ إِلَّا قَلِيلٗا مِّنۡهُمۡۚ فَلَمَّا جَاوَزَهُۥ هُوَ وَٱلَّذِينَ ءَامَنُواْ مَعَهُۥ قَالُواْ لَا طَاقَةَ لَنَا ٱلۡيَوۡمَ بِجَالُوتَ وَجُنُودِهِۦۚ قَالَ ٱلَّذِينَ يَظُنُّونَ أَنَّهُم مُّلَٰقُواْ ٱللَّهِ كَم مِّن فِئَةٖ قَلِيلَةٍ غَلَبَتۡ فِئَةٗ كَثِيرَةَۢ بِإِذۡنِ ٱللَّهِۗ وَٱللَّهُ مَعَ ٱلصَّٰبِرِينَ ٢٤٩
Falammā Faşala Ţālūtu Bil-Junūdi Qāla 'Inna Al-Laha Mubtalīkum Binaharin Faman Shariba Minhu Falaysa Minnī Wa Man Lam Yaţ`amhu Fa'innahu Minnī 'Illā Mani Aghtarafa Ghurfatan Biyadihi  ۚ  Fasharibū Minhu 'Illā Qalīlāan Minhum  ۚ  Falammā Jāwazahu Huwa Wa Al-Ladhīna 'Āmanū Ma`ahu Qālū Lā Ţāqata Lanā Al-Yawma Bijālūta Wa Junūdihi  ۚ  Qāla Al-Ladhīna Yažunnūna 'Annahum Mulāqū Al-Lahi Kam Min Fi'atin Qalīlatin Ghalabat Fi'atan Kathīratan Bi'idhni Al-Lahi Wa  ۗ  Allāhu Ma`a Aş-Şābirīna

Montada Islamic Foundation

Lorsque Talût partit avec les soldats, il leur dit : « Allah va vous mettre à l’épreuve devant une rivière. Celui qui en boira ne sera pas des miens ; celui qui n’y goûtera point, ou n’en puisera qu’un peu dans le creux de la main, sera, lui, des miens. » Tous y burent excepté un petit nombre d’entre eux. Lorsqu’ils l’eurent traversée, lui et les croyants qui étaient avec lui, dirent : « Voilà que nous n’avons plus la force, aujourd’hui, de combattre Goliath et ses soldats ! » Alors ceux qui étaient persuadés qu’ils rencontreraient certainement Allah (au Jour Dernier) dirent : « Combien de fois, par la permission d’Allah, une troupe peu nombreuse a vaincu une troupe bien plus nombreuse. Allah est avec ceux qui prennent patience. »

French Translation(Muhammad Hamidullah)

Puis, au moment de partir avec les troupes, Saül (Ṭālūt) dit: “Voici: Allah va vous éprouver par une rivière: quiconque y boira ne sera plus des miens; et quiconque n’y goûtera pas sera des miens; - passe pour celui qui y puisera un coup dans le creux de sa main.” Ils en burent, sauf un petit nombre d’entre eux. Puis, lorsqu’ils l’eurent traversée, lui et ceux des croyants qui l’accompagnaient, ils dirent: “Nous voilà sans force aujourd’hui contre Goliath (Jālūt) et ses troupes! ” Ceux qui étaient convaincus qu’ils auront à rencontrer Allah dirent: “Combien de fois une troupe peu nombreuse a, par la grâce d’Allah, vaincu une troupe très nombreuse! Et Allah est avec les endurants.”