Coran

Sourate 5 «Al Ma"idah», Verset 116

Verset 116 de la Sourate Al Ma-ida (5:116) avec texte arabe, transcription et traduction.

وَإِذۡ قَالَ ٱللَّهُ يَٰعِيسَى ٱبۡنَ مَرۡيَمَ ءَأَنتَ قُلۡتَ لِلنَّاسِ ٱتَّخِذُونِي وَأُمِّيَ إِلَٰهَيۡنِ مِن دُونِ ٱللَّهِۖ قَالَ سُبۡحَٰنَكَ مَا يَكُونُ لِيٓ أَنۡ أَقُولَ مَا لَيۡسَ لِي بِحَقٍّۚ إِن كُنتُ قُلۡتُهُۥ فَقَدۡ عَلِمۡتَهُۥۚ تَعۡلَمُ مَا فِي نَفۡسِي وَلَآ أَعۡلَمُ مَا فِي نَفۡسِكَۚ إِنَّكَ أَنتَ عَلَّٰمُ ٱلۡغُيُوبِ ١١٦
Wa 'Idh Qāla Al-Lahu Yā `Īsá Abna Maryama 'A'anta Qulta Lilnnāsi Attakhidhūnī Wa 'Ummiya 'Ilahayni Min Dūni Al-Lahi  ۖ  Qāla Subĥānaka Mā Yakūnu Lī 'An 'Aqūla Mā Laysa Lī Biĥaqqin  ۚ  'In Kuntu Qultuhu Faqad `Alimtahu  ۚ  Ta`lamu Mā Fī Nafsī Wa Lā 'A`lamu Mā Fī Nafsika  ۚ  'Innaka 'Anta `Allāmu Al-Ghuyūbi

Montada Islamic Foundation

Et (viendra le jour où) Allah dira : « Ô Jésus, fils de Marie, est-ce toi qui as dit aux hommes : “Prenez-moi, ainsi que ma mère, comme deux divinités autres qu’Allah ?”» « Gloire Te soit rendue ! répondra–t-il, ce n’est certes pas à moi de dire ce qui n’est pas de mon droit. Et d’ailleurs l’aurais-je dit que Tu l’aurais su (tout de même). Car Tu Sais ce qui est en mon être et je ne sais point ce qui est en Ton Être. C’est bien Toi le Suprême Connaisseur des secrets insondables.

French Translation(Muhammad Hamidullah)

(Rappelle-leur) le moment où Allah dira : "Ô Jésus, fils de Marie, !Est-ce toi qui as dit aux gens : "Prenez-moi, ainsi que ma mère, pour deux divinités en dehors d’Allah ?" Il dira: "Gloire et pureté à Toi ! Il ne m’appartient pas de déclarer ce que je n’ai pas le droit de dire! Si je l’avais dit, certes Tu l’aurais su. Tu sais ce qu’il y a en moi, et je ne sais pas ce qu’il y a en Toi. Tu es, en vérité, le grand connaisseur de tout ce qui est inconnu.