Coran

Sourate 58 «Al Mujadilah», Verset 3

Verset 3 de la Sourate Al Mujadala (58:3) avec texte arabe, transcription et traduction.

وَٱلَّذِينَ يُظَٰهِرُونَ مِن نِّسَآئِهِمۡ ثُمَّ يَعُودُونَ لِمَا قَالُواْ فَتَحۡرِيرُ رَقَبَةٖ مِّن قَبۡلِ أَن يَتَمَآسَّاۚ ذَٰلِكُمۡ تُوعَظُونَ بِهِۦۚ وَٱللَّهُ بِمَا تَعۡمَلُونَ خَبِيرٞ ٣
Wa Al-Ladhīna Yužāhirūna Min Nisā'ihim Thumma Ya`ūdūna Limā Qālū Fataĥrīru Raqabatin Min Qabli 'An  ۚ  Yatamāssā Dhālikum Tū`ažūna  ۚ  Bihi Wa Allāhu Bimā Ta`malūna Khabīrun

Montada Islamic Foundation

Ceux qui répudient leurs femmes (en prononçant cette formule qui les assimile au dos de leurs mères), puis reviennent sur leur parole, doivent affranchir un esclave avant d’avoir le moindre rapport intime (avec leurs femmes). C’est à cela que vous êtes exhortés. Et Allah est parfaitement Informé de ce que vous faites.

French Translation(Muhammad Hamidullah)

Ceux qui comparent leurs femmes au dos de leurs mères, puis reviennent sur ce qu’ils ont dit, doivent affranchir un esclave avant d’avoir aucun contact [conjugal] avec leur femme. C’est ce dont on vous exhorte. Et Allah est Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites.