Coran

Sourate 42 «Ash-Shura», Verset 5

Verset 5 de la Sourate Ash-Shura (42:5) avec texte arabe, transcription et traduction.

تَكَادُ ٱلسَّمَٰوَٰتُ يَتَفَطَّرۡنَ مِن فَوۡقِهِنَّۚ وَٱلۡمَلَٰٓئِكَةُ يُسَبِّحُونَ بِحَمۡدِ رَبِّهِمۡ وَيَسۡتَغۡفِرُونَ لِمَن فِي ٱلۡأَرۡضِۗ أَلَآ إِنَّ ٱللَّهَ هُوَ ٱلۡغَفُورُ ٱلرَّحِيمُ ٥
Takādu As-Samāwātu Yatafaţţarna Min Fawqihinna Wa  ۚ  Al-Malā'ikatu Yusabbiĥūna Biĥamdi Rabbihim Wa Yastaghfirūna Liman Fī Al-'Arđi  ۗ  'Alā 'Inna Al-Laha Huwa Al-Ghafūru Ar-Raĥīmu

Montada Islamic Foundation

Les cieux manquent de se fendre depuis leur voûte, lorsque les Anges Lui rendent gloire, célèbrent Ses louanges, et implorent le pardon pour ceux qui peuplent la terre. Il est, certes, l’Absoluteur, le Tout Miséricordieux.

French Translation(Muhammad Hamidullah)

Peu s’en faut que les cieux ne se fendent depuis leur faîte quand les anges glorifient leur Seigneur, célèbrent Ses louanges et implorent le pardon pour ceux qui sont sur la terre. Allah est certes le Pardonneur, le Très Miséricordieux.